Comment rendre la logistique urbaine durable ?

La logistique urbaine est une composante essentielle de la mobilité et de la libre circulation des personnes et des biens. Face à la montée en puissance de l’e-commerce, des nouvelles technologies et des enjeux climatiques et environnementaux, il devient nécessaire de mettre en place des solutions performantes sur le plan de la logistique urbaine, afin de faire face aux besoins en ce sens.

La logistique urbaine, qu’est-ce que c’est ?

La logistique urbaine s’entend comme l’ensemble des activités liées au transport de marchandises en ville. Dans le fonctionnement global d’une ville, elle est un enjeu majeur, au regard de la place stratégique qu’elle occupe en ce qui concerne le développement urbain, la dynamique économique ou la qualité de vie entre autres. La logistique urbaine intègre plusieurs modalités et aspects à première vue indépendants, mais au fond liés entre eux. Des flux générés par les établissements commerciaux, industriels ou tertiaires du secteur marchand, aux flux annexes prenant en compte les transports publics et les transports de déchets, la logistique urbaine regroupe un ensemble de réalités.

Au regard des proportions que prend l’e-commerce, la logistique urbaine doit être pesée autrement et surtout sur la durée, afin de faciliter les livraisons de colis en centre-ville. Ceci est d’autant plus nécessaire quand on tient compte du fait que traditionnellement, le centre-ville reste un lieu stratégique d’échange et de consommation, où s’observe à présent une croissance importante du nombre de livraisons de colis. Afin de permettre l’accès des marchandises aux centres-urbains, de nombreux acteurs comme www.urby.fr se mobilisent.

Etats des lieux et tendances

Le commerce occupe une place de choix dans le fonctionnement des villes en général et dans la logistique urbaine en particulier. Selon des programmes de recherche français et européens, le commerce est à l’origine du tiers des mouvements de marchandises. Une étude de l’Observatoire régional de l’immobilier d’entreprise en Île-de-France abonde dans le même sens, en révélant que les flux d’achat représentent environ 50% des mouvements de marchandises en ville. L’essor du commerce en ligne vient augmenter les besoins de livraisons en centre-ville, en plus d’exiger de la célérité.

Par ailleurs, en considérant le fait que peu d’établissements possèdent des espaces de livraison privés en centre-ville, la plupart des livraisons sont faites en plusieurs voyages, créant plus de congestion et de pollution. La nécessité d’une harmonisation des pratiques réglementaires et la mise en œuvre d’un dispositif global de logistique urbaine qui s’inscrit sur la durée, et qui tend à la mutualisation des livraisons, paraît alors évidente.

Comment procéder donc ?

Une logistique urbaine qui se veut durable ne saurait occulter le côté environnemental. Elle doit tenir inévitablement compte des enjeux environnementaux. De même, une politique de logistique urbaine durable doit nécessairement intégrer les espaces de logistique urbaine dans les opérations d’aménagement des villes, en prenant exemple sur la ville de Paris et sur le Grand Paris, qui l’ont fait dans certains de leurs appels à projet.

Pour une logistique urbaine qui facilite la mutualisation des livraisons et qui s’inscrit dans la durée, il sied également que les professionnels et les pouvoirs publics s’associent, en donnant priorité à une logistique durable. L’adoption de la technologie hybride et l’encouragement des projets multimodaux sont en outre des approches qui permettront de rendre la logistique urbaine durable. La réduction de l’empreinte écologique, aussi bien des pouvoirs publics que des grandes entreprises et industries de production, pèsera aussi lourd dans la balance.