Comment fonctionne le flux tendu ?

Méthode récemment utilisée en matière de gestion de stock, la méthode « juste à temps » ou le flux tendu est aujourd’hui en plein essor puisqu’elle permet de réduire les couts d’entreposage et de faire des économies considérables. Pratique issue du management japonais, aussi appelé toyotisme, son but consiste à minimiser les stocks et les en-cours de fabrication pour produire selon la demande.

Le principe de la méthode flux tendu

Communément connu sous l’appellation juste à temps ou JAT, le flux tendu est une méthode de gestion et d’organisation des stocks consistant à attendre les commandes des clients avant de procéder à l’approvisionnement. L’entreprise ne passera donc commande pour les matières premières et les éléments à monter qu’à l’instant où ils seront utilisés. Son but consiste en réalité à réduire, voire supprimer, les stocks intermédiaires afin de réduire les frais de stockage tout en évitant la péremption des produits.

Vu les enjeux de la gestion des stocks, il est nécessaire que l’entreprise, ses clients et ses fournisseurs soient d’accord sur la méthode de réapprovisionnement. Par ailleurs, pour optimiser une gestion de stock à flux tendu, l’entreprise devra respecter quelques règles d’or :

  • Définir avec précision ses besoins en production
  • S’approvisionner localement pour réduire les frais de transport
  • S’assurer du transport et de la livraison
  • Pratiquer des horaires flexibles
  • Avoir une gestion optimale des stocks et des commandes

Gestion à flux tendu, quels avantages ?

Même si la méthode de gestion à flux tendu nécessite de suivre des étapes exigeantes et contraignantes, surtout pour le personnel de gestion, elle offre cependant de nombreux avantages aussi bien financiers, économiques que pratiques. Tout d’abord, elle vous permet de limiter considérablement le coût de stockage puisqu’il comportera seulement les commandes en cours.

Elle permet également de limiter le gaspillage qui arrive souvent lorsque les produits sont détériorés ou périmés. Vous pourrez ainsi faire d’importantes économies en commandant seulement les produits nécessaires d’ailleurs, cela vous permettra également d’augmenter la qualité des produits, surtout pour les marchandises finies.

Les limites du flux tendu

En dépit des nombreux atouts offerts par cette méthode, il faut cependant qu’elle ne soit pas toujours adaptée à toutes les structures. L’une des premières contraintes résident dans le fait que le rôle de stocker ou d’accumuler les marchandises revient aux fournisseurs et ils ne sont pas toujours enthousiastes à l’idée de prendre à charge les couts de stockage. Notez également qu’elle peut présenter des risques de rupture des stocks des fournisseurs, ainsi, il faudra bien choisir vos partenaires pour éviter les pertes de commandes.

Pour finir, la méthode du JAT reste souvent impensable pour les entreprises dont les commandes ne sont pas régulières puisqu’elles pourraient à la fois perdre leur fournisseur et leur client.